Wabi-Sabi par Axel Vervoordt

Wabi Sabi Hotel Tribecca en mode slow lifeLe Wabi-Sabi : un véritable art de vivre

La philosophie Wabi-Sabi, autre source d’inspiration venue d’Asie, s’impose depuis plusieurs années dans notre quotidien, en matière d’habitat et donc de décoration. Cette éthique qui apparaît au Japon au XII siècle, prône le retour à une simplicité. Une sobriété paisible qui va influencer positivement notre existence.

Le Wabi-Sabi, c’est donc une philosophie, un art de vivre, une certaine façon de vivre son habitat, un lien particulier à l’impermanence des choses de la vie. De cette simplicité, née l’ouverture, l’attention. La possibilité de ressentir la beauté des choses imparfaites, éphémères et modestes. Une véritable philosophie qui nous guide dans notre cheminement intérieur et donc dans notre habitat.

Tout comme, la Slow life dont je vous ai présenté deux très beaux reportages à l’Amangiri Hôtel, et à la Granja Ibiza, le Wabi-Sabi est un véritable art de vivre qui nous aide à nous recentrer sur l’essentiel. Une manière de vivre notre maison , de ressentir le bien être en étant chez soi, pour accéder au bonheur.

L’esprit Wabi-Sabi en décoration

En Europe, c’est Axel Vervoordt, antiquaire, décorateur, marchand d’art belge qui manie à la perfection cet art. Un art de vivre où religion et décoration s’entremêlent subtilement. Je me souviens des sensations éprouvées lorsque j ‘ai découvert pour la première fois ses installations à Anvers. C’était il y a maintenant plus de 10 ans et tout était juste parfait. Une sensation de douceur enveloppante, de bien être et d’harmonie. C’est  bien cela l’esprit ou la philosophie Wabi-sabi, peu de choses, mais juste à leur place. le juste équilibre pour une ise en scène impeccable. Il faut dire qu’Axel Vervoordt est à ce jeu là, une référence en la matière.

Les matériaux bruts et imparfaits sont toujours magnifiés par des jeux de textures, des patines sublimes, presque sauvages. Ce sont ces effets de matière et de savant dosage de couleurs très sourdes qui créent cette atmosphère si particulière. Je vous invite si vous êtes comme moi amateur(rice) de meubles chinés de les laisser dans leur jus voire de magnifier la patine laissée par le temps.

Les jeux de lumière se veulent subtiles, l’ombre y est aussi importante que la lumière. Démonstration de cet art qu’il maitrise à merveille à Hôtel Greenwich de Robert de Niro à New York, dans le quartier de Tribeca. laissez vous envouter par la beauté des lieux, par la mise en lumière et surtout par le jeu des textures.  Je suis toujours émerveillée devant tant de beauté et de grâce. La recherche de beauté dans l’imperfection, c’est beau et cela sonne juste ! on se croirait au Japon dans un ancien temple, mais on est en fait en plein New Yoork.

C’est décidé, pour mon prochain voyage (programmé l’hiver prochain), j’irai le visiter. Juste pour le plaisir des yeux, le plaisir de retrouver l’ambiance du Grand Canal à Anvers d’Axel Vervoordt. Cette visite qui a confirmé une envie, une reconversion et finalement une passion. Etre décoratrice d’intérieur, à Lyon aujourd’hui. Alors, rien que pour ça ou bien pour tout ça … oui j’irais bien y faire un petit tour !

Wabi Sabi déco slow life Hotel Tribecca decoration slow life wabi sabi

Slow life pour le Tribecca de Robert de Niro-axel-vervoordtTribecca hotel -axel-vervoordt - wabi sabi  Slow life par axel-vervoordt

 

Photos : Milk Décoration

Des pistes pour une déco Wabi-Sabi

  • privilégiez une palette de teintes sourdes
  • Faites la part belle aux matériaux et tissus naturels
  • Une décoration épurée servira d’écrin aux jeux de lumière
  • Ne surchargez pas d’objets encombrants
  • Privilégiez des objets bruts, dans leurs jus.
  • Ravivez ou crééz des patines oxydées sur de vieux meubles.
  • Bancs, consoles … savamment patinés seront détournés en table basse, séparation de pièce …

Pour d’autres idées, ou si vous souhaitez des conseils, n’hésitez pas à m’envoyer vos photos !

Pour s’inspirer, décrypter les tendances ou partager l’actualité des 'carnets', suivez nous sur:

Laisser un commentaire